We use cookies to improve your online experience. For information on the cookies we use and for details on how we process your personal information, please see our cookie policy . By continuing to use our website you consent to us using cookies.
NIIGATA
  • TOKYO
  • NIIGATA

THE BEAUTY OF JAPAN'S TRADITION

Le bonsaï est un élément caractéristique de la culture traditionnelle du Japon. Après avoir contemplé les beautés cachées dans la rudesse de la nature qu’expriment les bonsaïs, cap sur Matsudai Nohbutai, un musée champêtre qui conjugue l’art et le "satoyama", la vie rurale traditionnelle dans les villages de montagne. Découvrez les nombreuses facettes du Japon lors de ce voyage et vivez une expérience inoubliable.

Official Tokyo Travel Guide
https://www.gotokyo.org/fr/

Local government official website
http://enjoyniigata.com/en/

Voyageurs

  • Traveled : October,2018 Pace Cheng
    Bloggeur Voyage
    Pays de résidence Hongkongais
  • Traveled : October,2018 Mika Lin
    Journaliste Voyage
    Pays de résidence Tokyo
    Pays de naissance: Hong Kong

Aéroport international de Hong Kong

JAL026 Rechercher les itinéraires depuis votre pays

  • Pace Cheng

    JAL est vraiment une bonne compagnie aérienne. Le personnel de cabine est particulièrement prévenant et très à l’écoute, les repas sont délicieux et variés. Les sièges sont spacieux et confortables, et les films proposés sont très récents. Le service d’accueil est aux petits soins et le voyage était donc aussi confortable que dans mes attentes.

Aéroport international de Tokyo-Hanedamore

Aéroport international de Tokyo-Haneda

La porte du ciel de Tokyo. Au sein des terminaux sont présents de nombreux commerces de toutes sortes, et la terrasse panoramique située sur le toit permet notamment d'embrasser du regard la baie de Tokyo, permettant à tous les visiteurs, même ceux ne voyageant pas à partir de l'aéroport, d'en profiter.

Métropole de Tokyo

Premier jour

TOKYO

Musée du bonsaï Shunkaenmore

Visites recommandées

Musée du bonsaï Shunkaen

Le bonsaï est une œuvre d’art qui recrée un paysage naturel grandiose à l’intérieur d’un petit pot. Le musée du bonsaï Shunkaen a vu le jour en 2002 dans l’arrondissement d’Edogawa à Tokyo grâce au maître de bonsaï Kunio Kobayashi, qui désirait faire connaître le bonsaï au plus grand nombre. Kunio Kobayashi a reçu deux des trois plus grands prix du Japon dans ce domaine, le prix du Premier ministre et le prix de la Culture internationale Higashi-Kuninomiya. Plus de mille bonsaïs s’alignent dans une majestueuse et paisible maison japonaise et son jardin agrémenté d’un étang où de magnifiques carpes nagent avec grâce et élégance. Chaque bonsaï possède son propre charme ainsi que sa propre beauté et laisse émaner une douce sérénité. Des ateliers destinés à faire découvrir les charmes du bonsaï sont aussi organisés. Disponibles en anglais et en chinois, ces ateliers payants peuvent être réservés jusqu’à trois jours à l’avance. Les outils et les bonsaïs étant fournis, les personnes intéressées peuvent s’y rendre les mains dans les poches. Moyennant un supplément, les participants pourront même emporter le bonsaï qu’ils auront eux-mêmes façonné. Une occasion unique de découvrir la beauté des bonsaïs !

  • Pace Cheng

    Le musée du bonsaï était bien mieux que ce que j’avais imaginé et j'ai en fait pris beaucoup de plaisir à le visiter. J’avais une image un peu terne des bonsaïs, mais les explications du personnel et l’atelier furent excellents. Le musée n’est pas si grand, mais il est très photogénique.

  • Mika Lin

    Tokyo a l’image de la parfaite mégalopole et je ne savais pas qu’il y existait aussi des lieux à la mémoire aussi palpable que ce musée du bonsaï. J'ai été extrêmement surprise par la beauté presque paradisiaque de ce jardin ! J’ai participé au cours de bonsaï situé dans le jardin de fleurs printanières. L’instructeur m’a enseigné soigneusement son savoir en chinois, ainsi que la manière d’entourer les branches d'un pin blanc du Japon de fil de fer. Ce fut une expérience très précieuse. Après bien des efforts, mon pin est petit à petit devenu magnifique.

Ligne JR Sobu, train omnibus
Koiwa → Yoyogi

Ligne JR Yamanote
Yoyogi → Shibuya
40 minutes, 390 yens (de Koiwa à Shibuya)

Shibuyamore

Shibuya

Concentrant de nombreux restaurants, bars, discothèques et salles de concert, Shibuya est un foyer de la culture des jeunes. D'innombrables grands magasins et boutiques s'alignent dans ce quartier toujours débordant de l'enthousiasme des jeunes. Si vous cherchez les articles Kawaii" (mignons, adorables) aperçus dans les magazines, Shibuya est la destination incontournable. Passez un agréable moment dans un café branché ou un petit restaurant bon marché... Devant la gare de Shibuya, découvrez plusieurs lieux très célèbres tels que la statue de Hachiko, ou le fameux carrefour où se croise une foule nombreuse."

  • Pace Cheng

    Ryan est un restaurant de soba (nouilles de sarrasin) nouvelle génération. C’est un établissement de luxe et l’atmosphère ainsi que la qualité du repas sont bonnes, il est aussi particulièrement adapté à un public jeune.

    Sanctuaire Konno Hachiman-gu : J’étais impressionné de voir un sanctuaire si important et si riche d’histoire en plein Shibuya. L’environnement est beau lui aussi et je recommande définitivement une visite.
    Shibuya Stream : Beaucoup de restaurants et l’atmosphère est super. L’endroit est parfait pour les voyageurs friands de nouveautés. On peut aussi ressentir l’histoire de la ligne Tokyu Toyoko lors de la visite de l’établissement.

  • Mika Lin

    Le restaurant de nouilles soba Ryan m’a fait très forte impression. La décoration et l’atmosphère sont celles d’un luxueux bar-restaurant et je n'aurais jamais deviné qu'on y servait principalement des nouilles soba  ! En général, les soba sont souvent accompagnées de tempuras, ici, les nouilles sont servies avec des sashimi sophistiqués et une entrée qui satisfont à la fois la vue et le goût. J'ai été parfaitement rassasiée après avoir mangé ces sobas bien riches ! On peut aussi assister à leur fabrication dans le restaurant même.

    Hachiko ou le fameux carrefour devant la gare de Shibuya sont bien sûr des lieux touristiques populaires, mais je suis aussi allée me ballader au nouveau Shibuya Stream ainsi que dans un sanctuaire traditionnel, le Konno Hachiman-gu. J’ai été très sensibles à ces deux visages, le nouveau et l'ancien, que possède Shibuya. Ce que je n’oublierai jamais, c’est la vue sur le carrefour depuis l’observatoire au sommet du SHIBUYA 109. Mon cœur a bondi devant la régularité avec laquelle passent piétons et voitures.

Ligne Tokyu Toyoko
Shibuya → Daikanyama
3 minutes, 130 yens

Daikanyamamore

Daikanyama

Daikanyama est le point d'origine des toutes dernières modes. C'est également un quartier résidentiel de grand standing qui abrite des ambassades et où vivent de nombreux résidents étrangers, ce qui lui confère son caractère exotique. Les principales rues de ce quartier, qui partent toutes de la gare de Daikanyama, sont la rue Hachiman-dori qui mène à Shibuya, la rue Kyu Yamate-dori qui se dirige vers Komaba, et la rue Komazawa-dori qui va jusqu'à Ebisu. Adonnez-vous sans modération au shopping et à la gastronomie grâce aux innombrables boutiques et restaurants pleins de charmes et de raffinement bordant les rues, notamment le complexe Hillside Terrace qui symbolise à lui seul le quartier. Les larges rues de Daikanyama font également de parfaits lieux de promenade puisqu'on y trouve encore de grands arbres et de nombreux espaces verts.

  • Pace Cheng

    Daikanyama est un endroit parfait pour la promenade. Vous pouvez vous y adonner au shopping dans une atmosphère relaxante. Il y a surtout des boutiques de luxe, mais on peut se contenter de faire du lèche-vitrine. Je vous recommande avant tout la librairie Tsutaya. Il y avait bien plus de choses à voir à l'ancienne résidence Asakura que ce que j’avais imaginé. Le paysage y est très beau, l’architecture riche, le prix d’entrée est bas et elle se trouve non loin de la gare. Déjà pleine de charmes en ce moment, il se pourrait bien qu’elle soit encore plus belle pour aller y voir les feuilles d'automnes ou s'y essayer au port du kimono ou à la cérémonie du thé.

  • Mika Lin

    Le quartier de Daikanyama rime avec "luxe", "chic" et "distinction", et le T-SITE, la librairie Tsutaya, rassemble tous ces éléments à la fois ! Dans l'ancienne résidence Asakura, j’ai pu ressentir ce sens millénaire de l’hospitalité à la japonaise. Le design de l’intérieur du café Bombay Bazar est très particulier avec ses chaises toutes différentes et les toilettes étaient aussi propres qu’une image.

  • Pace Cheng

    Restaurant Tatsukichi d’Akihabara : Un restaurant de kushiage (brochette panée) qui a de la personnalité. Aucun mal à communiquer, même pour les étrangers. Les cuisiniers attirent le regard en préparant les brochettes devant nos yeux. En plus, c’est bon et pas cher.

  • Mika Lin

    Restaurant Tatsukichi Akihabara : La particularité de ce restaurant de kushiage (brochette panée) est qu’il n’y a pas de menu. En informant le cuisinier de que vous aimez et de ce que vous ne pouvez pas manger, on vous prépare des kushiage surprises. Les places au comptoir sont nombreuses et l’on boit et mange tout en discutant avec le chef. Que l’on soit seul ou avec des amis, on y passe un excellent moment.

Akihabara Washington Hotel

  • Pace Cheng

    L’endroit est agréable, non loin de la gare et il y a de nombreux restaurants et boutiques à proximité. La chambre est raisonnablement grande et bien équipée. Pas de problème de vitesse pour internet, le lit est confortable et l’écran de télévision surprenamment grand.

  • Mika Lin

    On voit très vite le Akihabara Washington Hotel après la sortie centrale sud de la gare d'Akihabara, c’est donc très facile de s'y rendre. Les chambres sont spacieuses, propres et les lits sont confortables. On nous a même fourni un smartphone qui pouvait afficher le chinois traditionnel, ce qui était parfait pour moi.

Deuxième jour

HOKURIKU(NIIGATA)

Gare de Tokyomore

Gare de Tokyo

Le bâtiment en briques rouges Marunouchi, très apprécié depuis longtemps comme le visage de la gare fr Tokyo, a fini d'être restauré en octobre 2012 et a ainsi retrouvé son aspect d'origine. Les visiteurs peuvent désormais ressentir les 100 ans d'histoire du bâtiment et son atmosphère unique. A l'occasion de la réouverture du bâtiment Marunouchi, le Tokyo Station Hotel et la Tokyo Station Gallery ont également rouverts leurs portes. L'hôtel Tokyo Station est le seul hôtel au Japon qui soit aménagé dans un bâtiment désigné Bien culturel important. Il a été conçu dans un style raffiné inspiré de l'architecture classique européenne et s'accorde parfaitement avec le magnifique extérieur du bâtiment Marunouchi.

JR Shinkansen Joetsu

  • Pace Cheng

    J’ai toujours recommandé le deuxième étage du Shinkansen. J’ai pu profiter du paysage le long des voies et les sièges m’ont paru assez spacieux.

  • Mika Lin

    On peut même partir de la gare de Ueno, ce qui est vraiment pratique. Dans le train, j’ai mangé tranquillement mon bento (panier-repas) acheté à la gare. Cela ne prend qu'une heure et vingt minutes pour aller de Tokyo à Echigo Yuzawa. Si je l’avais su, je serais allé bien avant en voyage à Niigata ! C’est vraiment super pratique, le shinkansen !!

Gare d'Echigo-Yuzawamore

Gare d'Echigo-Yuzawa

Le centre commercial CoCoLo Yuzawa Gangi-dori a ouvert ses portes en décembre 2009.
Avec son atmosphère rétro, Gangi-dori offre la reproduction d'une allée couverte du début de l'ère Showa (1926-1989), dans laquelle les bâtiments sont dotés d'un avant-toit de bois appelé "gangi", et propose une riche sélection de produits locaux et de sucreries, à commencer par les fameux "sasa-dango" de Niigata.
Ce centre commercial situé à l'intérieur de la gare dispose encore de nombreux atouts, comme la ruelle Tabearuki-yokocho, où bars et restaurants locaux se suivent, le centre d'information touristique (Visitor Center) qui abrite notamment un office de tourisme et un centre de location de voiture, ou encore le Ponshukan, une échoppe proposant une vaste sélection de sakés.

Ligne Hokuhoku (Hokuetsu Express)
Echigo-Yuzawa → Matsudai
(environ 30 minutes)

  • Pace Cheng

    House of Light : J’ai vu de nombreuses œuvres de James Turrell, mais celle-ci est une des plus profondes avec en prime une forte personnalité. L’expérience est mémorable et devrait être encore plus impressionnante en y passant la nuit.

    Kiss & Goodbye : Jimmy Liao a une bonne réputation à Hong Kong. L’exposition qui se donne ici est intéressante et rend bien en photo. Elle vaut le détour. La gare n’est pas loin, il est donc facile de s’y rendre.

    Soba no sato Abuzaka : Les buffets agrémentés de nouilles soba sont rares et l’atmosphère du restaurant familiale est chaleureuse. Le prix n’est pas excessif, on bénéficie d’une belle vue au 1er étage, mais le clou ici, ce sont les délicieux soba.

  • Mika Lin

    De l’extérieur, la maison semble être d’architecture traditionnelle japonaise, mais à l’intérieur on peut expérimenter un étrange monde de lumière. Dans une des salles se trouve une fenêtre carrée dans le plafond que l’on peut ouvrir par beau temps et qui permet d’admirer le ciel. S’allonger sur le sol pour regarder le ciel par cette fenêtre tout en étant baigné de lumière fait vraiment beaucoup de bien.

    Kiss & Goodbye : Le festival d'art Echigo Tsumari Art Field est un événement célèbre et j’ai vu de nombreuses œuvres qui y étaient présentées, mais les voir sur place a un impact beaucoup plus grand. En entrant dans la salle où sont exposées les œuvres de Jimmy Liao, j’ai eu l’impression de faire partie d’un de ses livres d’images et de nombreux souvenirs d’enfance ont ressurgi.

    Le restaurant Soba no sato Abuzaka présente une grande variété d’accompagnements, comme les classiques tempuras, mais aussi des plats mijotés, des légumes marinés et des aliments du cru. De plus, au contraire d’autres restaurants, les nouilles soba sont divisées en portions. Lors de leur fabrication, le cuisinier y intègre de l’algue funori, ce qui les rend toutes lisses et l’on ne peut plus s’arrêter d’en manger ! Il est aussi très agréable de contempler le paysage des champs par la fenêtre tout en mangeant.

Matsudai Nohbutaimore

Visites recommandées

Matsudai Nohbutai

Situé dans la ville de Tokamachi, Matsudai, dont la majeure partie du territoire est constituée de montagnes, est l'un des endroits les plus enneigés au monde. Les habitants ont établi des rizières dans la vallée, détourné le cours d'eau pour les cultures, et reboisé les parcelles sujettes aux glissements de terrain. Ces expériences cumulées de vie en symbiose avec la nature entretiennent des liens étroits avec les villages ruraux de montagne, les fameux "satoyama", uniques au monde. Matsudai Nohbutai est un musée champêtre conjuguant l'art à la culture agricole des régions enneigées, qu'il redécouvre et transmet.

  • Pace Cheng

    C’est la deuxième fois que je viens ici et j’ai eu un gros choc en voyant l'architecture des bâtiments et les œuvres d’art environnantes. J’ai été très impressionné par l’œuvre de Yayoi Kusama en particulier, que je voyais pour la seconde fois. Les œuvres architecturales aussi, qui sont la principale raison pour laquelle les festivaliers viennent ici, sont parfaites pour aborder les œuvres de plus près.

    Bijin Bayashi : Le paysage est sublime et rend extrêmement bien en photo. En particulier pour les publications Instagram ou Facebook. De plus l’accès est pratique.
    Classe verte : C’est un bâtiment avec beaucoup de cachet. L’installation est formidable, et l’on a une belle vue depuis l’observatoire.

  • Mika Lin

    Matsudai Nohbutai est l’œuvre d’art que j’ai préférée dans le Echigo Tsumari Art Field. La raison en est que la salle, le restaurant et même les toilettes sont extrêmement photogéniques et ce à n’importe quel endroit. Par exemple, le restaurant bleu ciel a une ambiance fantastique avec ses tables-miroirs qui reflètent les décorations du plafond pour un résultat superbe. Les tables de la salle de classe sont en fait des tableaux noirs où l’on peut dessiner à la craie. En voyant une salle de classe comme celle-là, j’ai eu envie de retourner à l’école ! Cela m’a fait réaliser que l’art n’est pas une chose compliquée, mais qu’il peut avoir de l’humour et plus encore une vraie présence dans la vie de tous les jours.

    J’ai d’abord pensé que Bijin Bayashi, la forêt des beautés, renfermait des êtres très beaux avant de réaliser qu’il s’agissait de hêtres ! Les hêtres changent de couleurs et de formes selon les saisons. Lors de notre visite, certaines feuilles étaient déjà jaunes et la forêt formait un magnifique tableau. Le bâtiment de la Classe verte a une forme de serpent géant et à l’intérieur sont présentés de nombreux ateliers avec la nature. L’endroit parfait pour un voyage familial.

Ligne Hokuhoku (Hokuetsu Express)
Matsudai → Echigo-Yuzawa
(environ 30 minutes)

Shousenkaku Kagetsu

  • Pace Cheng

    Shousenkaku Kagetsu : Il s’agit d’un ryokan japonais traditionnel avec une agréable atmosphère. On peut y apprécier la cuisine de saison de Niigata magnifiquement présentée et un service d’une grande finesse. Ce que j’ai encore apprécié, c’est le menu écrit à la main précisant de quel coin de Niigata proviennent les ingrédients ainsi que leurs particularités détaillées.

    Il s’agit d’une célèbre auberge de la région de Yuzawa équipée de bains thermaux (onsen). Elle se trouve dans une ville thermale près d’une gare JR. Repas et chambre traditionnelle sont évidemment exceptionnels, mais elle est aussi spacieuse et confortable. Les bains thermaux naturels à ciel ouvert (rotenburo) sont également de haute qualité et les menus manuscrits témoignent du soin apporté au service par le personnel et la patronne.

  • Mika Lin

    J’ai pris le dîner dans une salle de type japonais au Shousenkaku Kagetsu. Porter un yukata pour aller manger est une chose très japonaise. La quantité et la diversité étaient à l’ordre du jour avec du tofu aux noix, des sashimi et une fondue sukiyaki de bœuf wagyu. Tout était très fin, bien présenté, j'étais comblée. De plus, la carte dessinée à la main pour indiquer d’où venaient les ingrédients et leur spécificité montre avec quel soin le cuisinier transmet sa cuisine aux clients.

    Cette auberge japonaise est célèbre dans la région. Sa décoration intérieure comme son jardin sont charmants. La chambre dans laquelle j’ai séjourné était très spacieuse, de style japonais. Elle était aussi équipée d'une baignoire et le lit était constitué d’un futon posé sur le tatami. Je recommande d’aller prendre un bain dans le bain à ciel ouvert rotenburo le lendemain matin.

Troisième jour

Shousenkaku Kagetsu

  • Pace Cheng

    Gorge de Kiyotsu-kyo : C’est l’endroit que je recommanderais le plus dans ce voyage. Le paysage est évidemment magnifique et les superbes œuvres se fondent parfaitement dans ce paysage typiquement japonais. Les feuillages n'étaient pas encore aux couleurs de l'automne, mais j’étais déjà bien assez impressionné. Je recommande l’endroit à tous les visiteurs de Niigata.

    Rue Bokushi-dori : Je n'y suis resté que brièvement et je n’ai pu aller que dans un petit nombre de boutiques, mais j’ai un profond respect pour ces vieilles rues parfaitement préservées. C’est l’endroit idéal pour ceux qui cherchent à retrouver le Japon de la période d’Edo. La prochaine fois, je prendrai le temps pour voir tout ça plus longuement.

  • Mika Lin

    Si vous allez aux gorges de Kiyotsu-kyo, soyez sûr de profiter du tunnel de la vallée de Kiyotsu, de ses paysages naturels et de ses lumières artistiques. En progressant dans le tunnel, vous verrez apparaître le point d’intérêt, le miroir d’eau. Ce miroir reflète une image inversée de la gorge de Kiyotsu qui forme un magnifique cercle. Moi comme les autres avons tous pris des photos.

    La rue Bokushi-dori déborde de l’atmosphère des anciennes villes de l'époque d’Edo. Il n’y a aucun poteau électrique ici. Quand le ciel est bleu, la vue est vraiment magnifique ! De plus, Shiozawa est ici célèbre pour ses techniques textiles traditionnelles. J’ai vu des tissus Echigo-jofu et du pongé de Shiozawa en présentation dans le magasin Nakajima-ya. J’ai été honorée de pouvoir essayer un ancien manteau haori.

Shinkansen Joetsu (JR)
Echigo-Yuzawa → Urasa (environ 10 minutes)

Environ 15 minutes en taxi depuis la gare JR d’Urasa

Uonuma no Satomore

Uonuma no Sato

Située dans une aire enneigée, Uonuma est une région qui garde vivace la sagesse ancestrale d'un mode de vie en harmonie avec les rythmes de la nature, voué aux plaisirs de chaque saison, qu'elle perpétue. Dans ce village de montagne "satoyama" qui s'étend au sein du calme pastoral se trouvent plusieurs lieux de détente comme le cellier Hakkaisan Yukimuro qui réunit notamment un café, une boutique et un magasin de vaisselle, l'échoppe de nouilles de sarrazin Sobaya Nagamori, le restaurant Bukabunka, la pâtisserie Satoya et la boutique de saké Tsutsumiya Hachikura. Savourez une rencontre avec le véritable visage d'Uonuma tout en goûtant aux charmes mélancoliques qui teintent chaque saison.

  • Pace Cheng

    La visite est plus intéressante que celle d’une fabrique de saké classique, car il n’y a ici pour ainsi dire aucun bâtiment moderne. Bien sûr, le saké y est délicieux et les prix abordables. J’en ai moi-même acheté un peu. C’est très bien pour faire des cadeaux ou pour sa consommation personnelle. C’est un endroit qui vaut le détour.

    Ryu-zushi : Je ne savais qu’il y avait un aussi formidable restaurant de sushi à Niigata. Pas étonnant qu'un si grand nombre de personnes y reviennent. Moi, par exemple, j'aurais presque envie d’y retourner. Les sushis sont de grande qualité, les ingrédients sont de saison et les prix plus abordables qu’à Tokyo. Si bon marché, en fait, qu’il faut débourser le double à Tokyo pour la même chose.

  • Mika Lin

    Saké et légumes sont conservés dans le réfrigérateur naturel Hakkaisan où sont concentrées 1000 tonnes de neige. Le savoir de ces gens d’autrefois qui ont pensé à un tel moyen de conservation naturelle est incroyable. Dans l'entrepot où est stocké le shochu (alcool distillé), il y en a un appelé : « Shochu mémoriel, face à face avec le futur ». On écrit un message sur la bouteille qui nous revient après un maximum de 5 ans. On peut y lire des messages chaleureux, dont un qui m’a mis d’humeur romantique : « Cette année, j’ai 65 ans, dans 5 ans j’en aurai 70, à ce moment-là j’espère pouvoir trinquer à ma santé ! ».

    Chai Lan m’avait recommandé le restaurant Ryu-zushi, et je me faisais donc une joie d’y aller depuis longtemps ! Regarder le cuisinier faire les sushis tout en discutant avec lui est un moment très agréable. Ce qui m’a le plus marquée dans le menu sont les sushis de calmar, de poisson sabre, de chinchard et d’oursin. Le mijoté de pieuvre tendre et la friture de nodoguro étaient aussi incroyables.

Environ 15 minutes en taxi jusqu’à la gare JR d’Urasa

JR Shinkansen Joetsu
Urasa → Niigata
Environ 35 minutes

Gare de Niigatamore

Gare de Niigata

Véritable aiguillage du trafic à Niigata, la gare de Niigata abrite, en plus du complexe commercial de la gare CoCoLo, le Ponshukan, parc d'attraction du saké, ainsi que de nombreuses boutiques où vous pourrez faire du shopping ou vous restaurer.

  • Pace Cheng

    Musée du saké Ponshu-kan(gare de Niigata) : Pouvoir goûter à 5 sakés différents de Niigata pour 500 yens, ce n’est vraiment pas cher  ! En plus, la façon de déguster est amusante, l’établissement est vraiment charmant pour les touristes. Il y a aussi un magasin de souvenirs attenant, ce qui est pratique pour en acheter après la dégustation.

    Musée des galettes de riz Niigata senbei okoku : Je n’ai jamais vraiment eu d’intérêt pour les senbei, mais je me suis pourtant découvert un intérêt soudain pour ces galettes de riz. C’est grâce à cet atelier de fabrication que je m’y suis intéressé. Cela fait un bon souvenir de rapporter les senbei que l’on a fait et le prix de l’atelier n’est pas si cher.

  • Mika Lin

    Vous pouvez acheter toutes sortes de souvenirs au Ponshukan de la gare de Niigata. On y trouve des pommes ou des oranges séchées dans des bouteilles en verre qui se marient parfaitement avec le saké pour créer de délicieux cocktails. De plus, on peut goûter à 5 sakés différents pour 500 yens dans le stand des sakés du moment. J’y ai choisi plusieurs sakés de Niigata. Il y avait aussi de très bons vins de prune umeshu.

    Au Musée des galettes de riz Niigata senbei okoku, on peut faire soi-même ses senbei. Il faut les cuire tout près de la grille, on est donc bien au chaud en hiver. Pendant l’opération, on prend le senbei avec une pince et on le fait naviguer au-dessus de la grille. J’ai moi-même fait un dessin avec de la sauce de soja sur mon senbei. Je ne suis pas très douée, mais j’ai réussi à dessiner un joli ours et j’en suis très heureuse !

Ligne principale Uetsu (JR), train Limited Express
Niigata → Murakami
Environ 45 minutes

Bus
"Murakami-ekimae" → "Senami-onsen"
Environ 10 minutes

Station thermale Senami onsen New Heartpia Senami

  • Pace Cheng

    L’établissement sert des mets délicats provenant des quatre coins de Niigata et le plus marquant était le bœuf de Murakami grillé sur céramique (tobanyaki) et le saumon salé de Murakami.

    Depuis la chambre, on peut jouir d’une vue imprenable sur la mer du Japon, les bains sont nombreux et l’on peut déguster une excellente cuisine et un délicieux saké. Pour le prix, l’expérience vaut vraiment le détour.

  • Mika Lin

    Le dîner à la station thermale fut absolument incroyable. Mes mets préférés ont été les sashimi, le bœuf wagyu grillé sur céramique (tobanyaki), la limande frite et ce qui m’a le plus surpris, c'est qu'il y avait aussi du crabe !!! Les pattes de celui-ci étaient épaisses, fraîches et sucrées. J’étais ravie de pouvoir en manger.

    Le plus gros point fort de cette auberge, c’est la vue que l’on a depuis la fenêtre. En ouvrant les rideaux le matin, on se retrouve nez à nez avec le bleu de la mer. C’est vraiment magnifique ! On se rend alors à la source thermale où l’on peut profiter de la splendide vue tout en se baignant. Que ce soit en famille ou pour un voyage d’entreprise, je pense que tout le monde y trouvera un grand plaisir !

Quatrième jour

Station thermale Senami onsen New Heartpia Senami

Bus
"Senami-onsen" → "Murakami-ekimae" (environ 10 minutes)

Ballade dans la ville de Murakamimore

Ballade dans la ville de Murakami

L'ancienne ville sous le château (jokamachi) de Murakami est constituée de maisons et échoppes traditionnelles. Parmi les bâtiments construits en style "machiya-tsukuri" (autrement dit à la façon des maisons traditionnelles de commerçants, qui se trouvent partout), nombreux sont ceux qui sont ouverts au public : c'est pourquoi il est très agréable de se balader en ville. La station thermale Senami Onsen, où l'on peut admirer le coucher du soleil sur la mer du Japon, se trouve à proximité, et il est donc possible de profiter en même temps de la culture traditionnelle et des charmes des bains thermaux (onsen) japonais.

  • Pace Cheng

    Les deux ateliers étaient intéressants. Celui de la teinture au thé prend un peu de temps, mais si vous en avez cela vaut la peine de s’y attarder. L’atmosphère de la ville de Murayama est aussi très agréable, mais elle a une résonnance particulière pour moi. Il s’agit de la ville de ma star japonaise préférée. C’est pour cela que j’ai prêté particulièrement attention aux lieux qu’elle aime. Un autre endroit à ne pas rater : Kikkawa et ses saumons millénaires. Les saumons séchant au plafond vous garantiront de super clichés pour Instagram !

    À Murakami, il faut déguster le bœuf de Murakami. À Chidori, vous pourrez en manger comme un roi pour un prix raisonnable. Le plus important, c’est que ce soit bon, et avec ce restaurant très populaire, vous ne pouvez pas vous tromper.

    Fabrique de saké Imayo Tsukasa : Si l’on compare la visite et l’âge de la fabrique, celle-ci n’est pas aussi spéciale que Uonuma no Sato, mais l’endroit lui-même est célèbre, je le recommande donc aux touristes, et plus particulièrement la dégustation en self-service.

  • Mika Lin

    Murakami est une ancienne ville sous château dans laquelle on peut goûter aux traditions culturelles de Niigata. La ballade matinale y était très calme, les commerçants d’une immense gentillesse, j'ai ressenti un profond bien-être à être là. Nous sommes d’abord allés au magasin de teinture Yamagami où nous avons fait de la teinture au thé Hokugen. On dépose un agent fixant sur le tissu, on le fait cuire, bouillir, puis on le frotte et après toutes ces étapes un beau motif apparaît. J’ai ensuite fabriqué des baguettes au centre culturel de sculpture à laque rouge de Murakami. Je les recevrai d’ici 1 à 3 semaines et je m’en fais une joie ! Après, je suis allée dans un magasin spécialisé en saumon. Environ 1000 saumons pendent au toit de la boutique. On y propose divers mets à base de ce poisson, on peut aussi goûter certains produits, c’est donc sans se tromper l’endroit où acheter des souvenirs au saumon.

    Chidori est un restaurant très confortable qui propose aussi bien des menus à prix raisonnable que le luxueux bœuf de Murakami. Quels que soient vos goûts, vous y trouverez sans peine un met qui vous mettra l'eau à la bouche. Moi qui aime les fruits de mer, j’ai commandé un bol "Damata-don" avec des œufs de saumon, du thon et du calmar.

    La fabrique de saké Imayo Tsukasa est très moderne et son stand de dégustation, extrêmement chic. On peut y goûter du saké et du amazake et en acheter comme souvenir. J’ai pour ma part choisi le saké Daruma Masamune avec des paillettes d’or à l’intérieur. Les prix sont abordables et le saké délicieux, j’aurais aimé en acheter plus.

Ligne principale Uetsu (JR), train Limited Express
Murakami → Niigata
Environ 45 minutes

Bus
"Niigata-ekimae" → "Higashiboridori 12-bancho"
Environ 20 minutes

Séance photo Gotokuya Jube (style Geisha)more

Séance photo Gotokuya Jube (style Geisha)

N'êtes vous pas tentée de devenir une "Geisha" (courtisane) telles qu'on en voit dans les estampes ukiyo-e ? Le studio Gotokuya Jube vous permet d'enfiler un superbe kimono traditionnel japonais, et d'arranger vos cheveux de la manière la plus pimpante pour exprimer la quintescence de la beauté féminine. Une séance photo dans ce studio au décor exotique vous permettra de conserver un souvenir unique et palpitant de votre voyage à Niigata.

  • Pace Cheng

    Si vous êtes une fille, vous devriez adorer. Les raisons : l’expérience est sans précédent, on peut se faire prendre en photo et le prix est assez bon marché. Les hommes devraient tester eux aussi. On peut aussi prendre un sanctuaire shinto comme arrière-plan, c’est vraiment sympa. Par contre, comme ça prend un peu de temps, il est préférable de ne pas le faire le jour où vous retournez sur Tokyo.

  • Mika Lin

    On peut aussi se faire habiller en courtisane à Niigata ! C’était la première fois pour moi et j’étais donc très excitée. Cela prend une heure avec le maquillage et le passage du kimono et c’était un moment vraiment amusant ! Il semble que le but des fards d’une courtisane est de dessiner le visage plus petit et pour corriger les traits, on arrange les côtés des cheveux et le dessus avec une coiffure incroyable. Ce que j’ai le plus apprécié est l’idée de surligner la personnalité d’une personne. Le but n’est pas que tout le monde se ressemble, mais de suivre les spécificités du visage de chacun pour souligner une beauté propre. Nous avons choisi de prendre une photo, non pas dans le studio, mais dans une ancienne demeure. L’atmosphère y était charmante.

Bus
"Higashiboridori 12-bancho" → "Niigata-ekimae" (environ 20 minutes)

Gare de Niigata

JR Shinkansen Joetsu

Gare de Tokyo

  • Pace Cheng

    Il n’y a aucun problème dans avec l’ensemble du programme, la plupart des endroits visités valent le détour et je peux recommander ce voyage à tous les Hongkongais.

  • Mika Lin

    J’ai été comblée par ce premier séjour à Niigata avec ses mets, ses lieux touristiques, ses ateliers de techniques traditionnelles. Il y a aussi des endroits qui rendent très bien en photo, si vous souhaitez en prendre ! En ce qui concerne la nourriture, une fois à Tokyo, j’ai regretté les sushis et les nouilles soba de Niigata. Je suis comblée et je mets 5 étoiles à ce voyage ! Et puis ce n’est qu’à 2 h de Shinkansen de Tokyo, j’y retournerai donc un jour !

Suggestions des voyageurs

Le programme correspond bien à celui d’un voyageur type. En particulier, pour ceux qui veulent de la variété dans leur voyage. Les transports, eux non plus, n’ont posé aucun problème.

Pace Cheng
Bloggeur Voyage
Pays de résidence Hongkongais
  • Loisirs

    Voyage, gastronomie, arts

  • Nombre de voyages au Japon

    Plus d'une centaine de visite au Japon

Suggestions des voyageurs

Le voyage en Shinkansen de Tokyo à Niigata ne prend qu’une ou deux heures, ce qui est très pratique. La culture japonaise y est différente de Tokyo et si vous désirez expérimenter la gastronomie et l’art, Niigata est un bon choix de destination. Les sushis et soba (nouilles de sarrasin) sont délicieusement mémorables et certains vont jusqu’à Niigata rien que pour ça !

Mika Lin
Journaliste Voyage
Pays de résidence Tokyo
Pays de naissance: Hong Kong
  • Loisirs

    Voyage, Photo, Gastronomie

  • Durée du séjour à Tokyo

    2 ans et demi

Différents itinéraires pour la même zone

Partagez cette page !

Moyens de transport recommandés

Itinéraires touristiques recommandés

Back to Top

COPYRIGHT © HOKURIKU & TOKYO ALL RIGHTS RESERVED.